Certii
Slide

EFT - emotional freedom techniques

Esprit critique en estime de soi grâce à l'EFT

Ne serait-ce pas agréable d’être libérés du jugement ? De mettre cet esprit critique de côté et, à la place, de jouir d’une paix personnelle ? Bien que, arriver à cet état de paix demande de la persistance et une certaine habileté à utiliser l’EFT, C’EST possible. Soyons reconnaissants à Maggie Adkins de nous permettre un voyage à travers ses idées innovatrices et détaillées à propos de cet important sujet.

Gary


« Lâcher notre esprit critique est une porte qui, une fois ouverte, nous conduit vers de grandes guérisons dans nos vies »

Si vous vous entendez en train de critiquer les autres, vous vous critiquez EGALEMENT !

Si vous êtes critiques à votre propos, c’est comme si vous conduisiez, en freinant avec vos deux pieds.

Un des défis, lorsque l’on travaille sur l’esprit critique, c’est que, souvent, nous ne l’entendons même pas jusqu’à ce qu’il ait fait son sale boulot. Il est en nous, au-delà de notre portée, et nous y sommes tellement habitués que souvent nous ne l’entendons même pas. Dès lors, nous nous demandons pourquoi nous ne nous sentons pas bien. L’esprit critique peut affecter chaque domaine de nos vies et cela pendant une période étendue dans le temps. Je pense qu’il peut nous rendre malades. Comme conséquence secondaire, il nous coûte notre estime de nous. Si vous ne l’avez pas remarqué, la plupart des thérapies qui essaient d’atteindre cette petite voix critique intérieure pour la transformer en acceptation de soi, sont mises en échec. L’EFT excelle dans la découverte, l’acceptation et la transformation de l’esprit critique. Lisez plutôt.

Pour beaucoup d’entre nous, notre esprit critique vient souvent de personnes critiques à notre propos dans notre enfance: un parent, des frères et sœurs, des ami(e)s, une figure d’autorité, ou d’autres personnes importantes. En tant qu’enfants, lorsqu’une personne nous critique, nous n’avons pas les outils pour discerner que ces critiques n’ont rien à voir avec nous mais qu’elles concernent uniquement la personne qui nous critique.

Si nous sommes jugé(e)s trop souvent, en tant qu’enfants, il y a de fortes chances que nous allons croire que ces critiques sont fondées et vraies et nous allons nous les répéter toute notre vie. Nous allons même devenir encore meilleurs, à être durs avec nous-mêmes, que la personne qui nous a enfoncé ces critiques dans notre petit être.

Je peux vous assurer que si vous avez un esprit critique très actif, cela bloque la réalisation de vous-même dans, au moins, un domaine de votre vie.

« NON ! » retentissant

Ce qui est intéressant concernant l’esprit critique c’est qu’il peut nous faire croire qu’on critique seulement les autres ou que nous nous jugeons nous-mêmes uniquement. En fait, si vous vous jugez vous-mêmes, vous jugez les autres. Si vous jugez les autres, vous vous jugez vous-mêmes. Le jugement englobe les autres et vous-mêmes, pas de séparation.

Troisième élément encore plus intéressant c’est que si vous jugez les autres, vous allez observer si les autres vous critiquent. Dès lors le rejet et l’abandon sont les conséquences possibles d’un esprit critique actif.

Il se peut que nous ne nous rendions jamais compte combien le sale travail de notre esprit critique nous a empêché de nous épanouir complètement. La bonne nouvelle c’est que l’EFT peut remplacer la voix critique par une voix gentille et l’acceptation de soi. J’ai utilisé le programme qui suit, et d’autres similaires, avec mes clients avec d’excellents résultats.

Voici une pratique EFT de prise de conscience douce qui peut transformer, assez facilement, cet esprit critique et de jugement. Deux choses à faire, tapoter de manière constante pendant un temps déterminé et tenir un journal de tout ce qui viendra à votre esprit. Vous pouvez probablement faire cela seul mais il y a souvent une pierre d’achoppement qu’il vous sera difficile de discerner en vous et un praticien en EFT vous sera utile pour vous guider à travers des parties de ce programme de changement de vie.

Le premier pas c’est de vous engager à pratiquer au moins deux semaines. Choisissez une date où vous commencez et une date où vous terminez. Cette dernière peut être étendue mais certaines personnes ont besoin de dates précises pour les rassurer qu’une fin à leurs troubles est proche. Après ces deux semaines, faites une évaluation de vos progrès et embrayez sur vos autres problèmes selon vos besoins.

Prenez un journal et nommez-le « le journal du jugement ». Il faut qu’il soit petit pour pouvoir l’emporter partout avec vous.

Chaque fois que vous vous entendez critiquer les autres ou vous-même, faites 2 à 3 tours d’EFT (le raccourci) sur tout ce que la petite voix critique vient de vous dire.

Voici quelques exemples :

« Même si je suis dur(e) avec moi-même......... »
« Même si je suis encore occupé(e) à me juger moi-même....... »
« Même si j’ai encore dit que je suis stupide..... »
« Même si j’ai encore dit que je ne valais rien..... »
« Même si je me dis que je ne sais rien faire convenablement..... »
« Même si je suis tellement en colère quand je me dis que je suis stupide..... »
« Même si je juge de nouveau (elle, lui, qui que ce soit)..... »
« Même si je suis mon propre cauchemar, comme (nommez la personne)..... »

Après ces tours d’EFT, écrivez dans votre journal tout ce que vous a dit votre voix critique et tapotez. Si vous ne pouvez pas tapoter cela de suite, écrivez-le d’abord dans votre journal. Soyez attentifs à ce que vous fassiez les deux, à chaque fois.

Une cliente m’a dit que cette pratique a eu pour conséquence qu’elle se critiquait, se jugeait. En fait tapoter l’esprit critique nous rend plus conscients à quel point nous nous sommes assujettis nous-mêmes aux jugements sur nous-mêmes.

En fait, le jugement était déjà là – vous vous rendez simplement compte du jeu qu’il jouait. La bonne nouvelle c’est que plus vous devenez conscients de cette voix critique, plus tôt vous l’attrapez, et la tapotez et dès lors, plus tôt vous découvrirez et annulerez des problèmes importants.

Il se peut que vous vous rappelliez d’évènements de votre enfance. Soit tapotez-les de suite ou écrivez-les dans votre « journal du jugement », pour les tapoter plus tard. Comme d’habitude plus vous serez spécifiques avec l’EFT, plus vous réussirez. Si vous vous rappelez des moments précis où on a jeté des critiques sur vous, svp tapotez-les ou écrivez-les si vous n’avez pas le temps de les tapoter de suite. Demandez-vous toujours quel élément, parmi tous ceux qui reviennent à votre esprit, est le plus intense et tapotez cela. Pour les autres un à la fois, plus tard.

C’est à ce stade-ci qu’un praticien d’EFT peut vous aider dans ce labyrinthe.

Après au moins une semaine de tapotements et de notes, vous aurez envie d’étudier les perles cachées dans votre journal. Au fur et à mesure que vous découvrirez ce qui a contribué à développer votre esprit critique, notez cela pour comprendre quelles influences et circonstances vous ont amené à ces critiques.

En parcourant votre journal, posez-vous des questions pour approfondir le pourquoi du comment, comme ce qui suit :

Est-ce que ceci est un schéma ?

Quels jugements portez-vous le plus souvent sur vous-même ?

Quels jugements blessaient le plus ?

Quelle voix a dit cela, en premier lieu ?

Où ai-je appris cela ?

Qui cela me rappelle-t-il ou qu’est-ce que cela me rappelle ?

Quelles circonstances m’ont amené à penser cela à propos de moi-même ?

Puis-je découvrir l’origine de ce/ces jugements ?

Les réponses à ces questions peuvent nous apporter des tapotements très riches.

Vous avez maintenant fait quelques découvertes à propos de votre esprit critique – ce n’est vraiment pas du tout le vôtre. Vous avez été conduits à croire que c’est réellement vous mais il s’agit vraiment d’un conditionnement. Comme Gary Craig pourrait dire dans le « Palais des Possibilités », ce sont les « écritures sur vos murs ». Ce n’est pas vous qui êtes ainsi. Il se peut que maintenant vous vous rendiez compte qu’il s’agit des idées ou de la voix de quelqu’un d’autre. Si vous constatez que la voix critique de quelqu’un d’autre s’est installée dans votre esprit, tapotez en étant aussi spécifique que possible. S’il y a plus d’une personne, tapotez sur chaque personne individuellement. Plus vous serez spécifique plus vous obtiendrez des résultats.

Si père et mère ont contribué à votre esprit critique, tapotez sur chacun d’eux séparément car il se peut qu’après avoir tapoté sur l’un, vous guérissiez après avoir tapoté sur l’autre car l’un et l’autre comporte des aspects différents d’une même grande image. Voici quelques suggestions :

« Même si j’ai cette voix de maman dans ma tête.... »
« Même si j’ai cette voix de papa dans ma tête.... »
« Même si j’ai si bien accepté les critiques de maman et que je suis actuellement meilleure qu’elle pour me critiquer.... »
« Même si c’est maman qui m’a appris cela, elle a elle-même appris cela.... »
« Même si papa me hurlait que j’étais stupide.... »
« Même si maman restait sans bouger et laissait papa hurler.... »
« Même si je ne sais pas d’où ça vient et que je veux savoir.... »
« Même si j’ai appris cela quand j’étais petit(e), cela ne me sert plus du tout et je choisis de me sentir bien avec moi-même ».
« Même si je l’ai cru(e), ce n’est pas la vérité. Je lâche cela en toute sécurité »

Après l’engagement des deux semaines, je suggère que vous preniez une pause et déterminiez si vous voulez continuer pour un nouveau cycle de 2 semaines. La raison pour laquelle je suggère deux semaines c’est que la plupart des gens arrivent à prendre un tel engagement et à le respecter car commencer ce programme sans avoir de précisions sur ce que vous allez faire ni quand ce sera terminé, c’est beaucoup plus difficile. N’oubliez pas que vous travaillez sur l’esprit critique et que cet esprit peut vous donner du fil à retordre pour que vous arrêtiez trop tôt, ne fassiez pas tout le programme, en vous faisant échouer et des tas d’autres idées qui vous coupent le cœur à l’ouvrage. Si vous savez que vous entamez le travail pour 2 semaines et que vous voyez les résultats, vous ne vous blâmerez pas et vous serez fier(e) de vous parce que vous aurez non seulement tenu le pari mais je suis sûre que vous remarquerez des changements en vous.

Je ne dis pas que tout sera guéri en deux semaines. Vous pouvez envisager de prendre quelques jours de repos après les premières deux semaines et puis reprendre un engagement de deux semaines. Personnellement je sens que c’est important – même ressourçant – de prendre un peu d’espace lorsqu’on fait un travail intense comme celui-ci. Vous continuez ainsi de deux semaines en deux semaines en prenant des pauses jusqu’à ce que vous sentiez un changement significatif dans votre vie et votre avenir.

Un de mes professeurs disait que ce n’est pas comment on tombe qui compte – c’est comment nous nous relevons.

Voici quelques suggestions de tapotements si vous « tombez ».

« Même si je l’ai refait – n’ai pas pu le faire convenablement.... »
« Même si – de nouveau – je n’ai pas pu respecter ma promesse à moi-même.... »
« Même si je ne termine jamais rien – ils ont raison je suis sans doute stupide.... »
« Même si je suis vraiment en colère contre moi-même.... »
« Même si je ne mérite pas d’avoir une vie meilleure.... »

Aide supplémentaire – Prenez un engagement avec une amie.

Un « engagement avec un(e) ami(e) » peut être une aide additionnelle à votre programme, pendant une semaine que vous renouvelez. Vous verrez comment cela évolue avec la personne de votre choix avant de prendre un engagement plus long.

Voici cet engagement. Chaque fois que votre ami(e) vous entendra vous juger vous-même ou juger quelqu’un, l’ami(e) dira « jugement ». Comme souvent au début du programme, on n’entend pas la voix critique, cela peut vous aider à l’entendre et à commencer à opérer plus rapidement des changements.

Votre ami(e) n’explique rien ni ne fait de commentaires, il/elle dit uniquement « Jugement » et vous répondez ce qui est approprié pour vous. Prévenez votre ami(e) que parfois ce sera avec douceur, plaisir ou parfois avec de la frustration.

Votre ami(e) peut aussi avoir du travail à faire sur lui ou elle. Vous pouvez l’aider avec soit le mot « jugement » ou « secours » ou « procrastination » ou « perfectionnisme ». Un engagement avec un(e) ami(e) peut aider dans des tas de domaines et pas uniquement à propos du jugement.

Ce sont Stephen et Ondrea Levine qui ont créé cette merveilleuse pratique et je les en remercie.

L’esprit critique peut avoir un impact sur toute votre vie

Mon expérience de cette manière de travailler sur l’esprit critique m’a montré combien cela rend facile le travail que nous faisons ensemble. Lorsque vous retirez le jugement de quoi que ce soit, beaucoup de choses peuvent changer.

Maggie Adkins

Traduit par Tina Temple




Archives

Couverture livre l'EFT pour tous de Geneviève Gagos

Recevez gratuitement l'ebook

EFT
L'essentiel en 10 fiches

et profitez de nos conseils mensuels






Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
Un lien de désinscription est présent au bas de chaque courrier provenant de Technique-EFT.

Formation EFT Certifiantes pour le Personnel Soignant et/ou de la Relation d'Aide.

Les Formations sont Supervisées par Geneviève GAGOS pour vous permettre un apprentissage approfondi de la technique, une pratique de l'EFT en finesse et une efficacité accrue.

Ecole EFT France

Ecole EFT France, formation EFT ODPC

Présentation d'une séquence complète EFT

Les médecins formés par l'Ecole EFT France témoignent.



L'EFT pour tous

Parution aux Editions Marabout

Couverture livre l'EFT pour tous de Geneviève Gagos

Sélectionné par le "Club Nouvelles Clés"

Formations EFT certifiantes

logo Ecole EFT France, formations EFT certifiantes

Nb