Certii
Slide

Les règles douloureuses de Marlène

Ce cas est tiré des « Supervisions Individuelles » de mes apprenants. Lorsque l’un d’eux est publié sur mon site, il l’est en général pour sa simplicité de mise en œuvre.
Ceci afin de répondre aux exigences d’un site destiné au grand public tout en évitant les débordements qui pourraient en découler. Ce cas n’est donc pas représentatif du véritable travail du professionnel qui en est à l’origine.
Pour leur correction, je demande à mes étudiants une courte description du cas, les phrases travaillées et leurs évaluations afin de me rendre compte des aspects traités et de la manière dont ils l’ont été (notamment en allant jusqu’à 0 avant de passer à l’aspect suivant) ainsi que leur ressenti en fin de séance en guise d’auto-correction.
Bien sûr les prénoms ont été changés.

Geneviève


Présentation du cas :

Marlène vient consulter car elle vit beaucoup de stress à l’école et à la maison. Elle se sent mal dans sa peau (adolescente de 13 ans).

Demande de la personne :

Elle arrive « pliée en deux » et très stressée.
C : « J’ai très mal au ventre… J’ai mes règles (depuis novembre). C’est très douloureux, elles sont très fortes. Et pendant l’après-midi, à l’école, ça a traversé mon pantalon et j’en ai mis sur la chaise. J’ai nettoyé comme j’ai pu et heureusement que j’avais une tunique… j’sais pas comment gérer tout ça. On dirait que j’ai un poids lourd sur les reins, le ventre ».

Déroulé de la séance (phrases travaillées et leurs évaluations) :

-« Même si j’ai très mal au ventre pendant mes règles, je m’aime et je m’accepte complètement… »
Evaluation à 9.
C : j’ai moins mal au ventre, y’a une grosse douleur qui est partie… mais j’ai aussi une douleur dans le dos.
-« Même si j’ai encore mal au ventre et au dos, je… »
Evaluation à 4.
C : ça soulage beaucoup (elle a l’air étonnée !). J’ai encore un peu mal aux reins.
-« Même si j’ai encore un peu mal aux reins, je… »
Evaluation à 1 qui descend à 0.
C : ça fait du bien, il est parti.

I : et quand tu repenses à ce qui t’est arrivé dans l’après-midi…
C : ça me gène quand je sens couler… ça me perturbe. J’ai peur que ça coule à côté et que les autres le voient.
-« Même si j’ai peur que ça coule à côté, je… »
Evaluation à 10 qui descend à 0.
C : vu que je l’ai vécu cet après-midi et que j’ai pu nettoyer… maintenant je sais que je peux gérer et les copines sont là pour m’aider.

I : comment tu te sens maintenant ?
C : ben, c’est plus que ça coule à côté mais ça me gène que ça coule… on dirait que je fais pipi dans ma culotte.
I : ça te rappelle quelque chose ?
S : ben, c’est une fois, j’ai attendu 4 heures avant d’aller aux toilettes. Je me suis retenue et après, j’ai pas eu le temps de me déculotter et j’ai fait sur moi.
Ma mère m’a engueulée : « Ce n’est pas possible, on dirait un bébé… à ton âge tu fais encore dans la culotte ! ». J’ai eu peur qu’elle me gifle (fait le mouvement de pousser sa tête pour éviter une gifle)… C’est injuste, j’ai pas fait exprès… ça me rend triste. Alors je vais dans ma chambre. Dès que j’ai un souci, j’ai une peluche… je la sers dans mes bras, c’est comme un psychologue !
I : tu as souvent peur de recevoir des gifles ?
C : j’ai peur de la réaction de ma mère… j’ai la boule au ventre qui est là depuis la première gifle.
I : tu avais quel âge ?
C : 5/6 ans … je grimpais à l’arbre dans le jardin. Il commençait à faire froid, ma mère voulait que je rentre. J’étais bien sur mon arbre, je me sens légère sur mon arbre. Je ne suis pas descendue tout de suite. J’ai crié « Non, je reste encore un peu ! ». Elle est venue et elle m’a giflée. Je savais pas pourquoi je l’avais, j’ai pas compris cette 1ère gifle !

-« Même si j’ai pas compris à 5 ans pourquoi elle m’a giflée, je… »
Evaluation à 10.
C : j’étais bien… la liberté commence là, quand on peut voler, toucher l’air, me reposer et voir le ciel ! J’ai pas compris.
-« Même si j’ai toujours pas compris à 5 ans pourquoi elle m’a giflée, je… »
Evaluation à 8.
C : j’ai eu encore d’autres gifles après… ça me surprend, j’ai mal et ça me fait de la peine.
-« Même si j’ai encore pas compris à 5 ans pourquoi elle m’a giflée, je… »
Evaluation à 6 qui descend à 0.
C : en fait je comprends qu’elle ne veut pas que je lui dise « NON ». C’est quand je m’oppose qu’elle me gifle. Bon, maintenant c’est du passé. Ce serait peut-être bien de le voir sous un autre angle… peut-être, elle avait besoin de se défouler ; moi, je le fais en pleurant.
Un jour, j’ai fait une grosse bêtise avec ma petite soeur. Je voulais attraper quelque chose en haut d’une étagère. J’ai grimpé et j’ai fait tombé une grosse boîte en métal sur la tête de ma petite soeur. Elle a eu sept points de suture. C’est peut-être par rapport à ça que j’ai peur du sang… j’en avais plein les mains ! Là, elle m’a pas giflée ; elle m’a dit que c’était pas bien… ça je le comprends.
I : tu te sens encore peinée par les gifles de ta mère ?
C : C’est le passé, il faut vivre le présent. C’est jamais qu’une gifle. Malgré les gifles, c’est une très bonne mère !
I : que pourrais-tu faire par rapport à ta maman quand elle veut te gifler ?
C : Je peux parler : « Ne me tape pas… c’est pas moi qui ait causé tous tes ennuis de la journée ». Au final, achetons-lui un pushing ball !

I : comment va la petite fille de 5 ans ?
C : elle va mieux ! Et je comprends aussi pourquoi le sang qui coule quand j’ai mes règles me stressait autant.

Mes commentaires (mon ressenti de thérapeute sur la séance) :

Marlène m’a impressionnée par sa maturité et les liens qu’elle a pu faire entre des évènements du passé et son malaise pendant les règles.

Commentaires de Geneviève :

Oui une belle maturité.<
Il aurait été utile de tester l’événement : « La grosse bêtise avec ma petite sœur » afin de vérifier qu’il ne renfermait pas d’émotions dérangeantes.
Egalement on aurait pu demander à Marlène ce qu’elle pense de ses périodes de règles et travaillais dessus le cas échant. Je me rappelle une jeune adolescente qui n’avait été mise au courant de la survenue des règles que par une jeune fille de 2 ans son aîné : « oh, la barbe, j’ai encore mes règles ! Quelle galère ! ». La manière dont elle avait fait avait influencé son acceptation de la situation.




Archives

Couverture livre l'EFT pour tous de Geneviève Gagos

Recevez gratuitement l'ebook

EFT
L'essentiel en 10 fiches

et profitez de nos conseils mensuels






Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
Un lien de désinscription est présent au bas de chaque courrier provenant de Technique-EFT.

Formation EFT Certifiantes pour le Personnel Soignant et/ou de la Relation d'Aide.

Les Formations sont Supervisées par Geneviève GAGOS pour vous permettre un apprentissage approfondi de la technique, une pratique de l'EFT en finesse et une efficacité accrue.

Ecole EFT France

Ecole EFT France, formation EFT ODPC

Présentation d'une séquence complète EFT

Les médecins formés par l'Ecole EFT France témoignent.



L'EFT pour tous

Parution aux Editions Marabout

Couverture livre l'EFT pour tous de Geneviève Gagos

Sélectionné par le "Club Nouvelles Clés"

Formations EFT certifiantes

logo Ecole EFT France, formations EFT certifiantes

Nb