Certii
Slide

Peur de blesser par mes maladresses...

Chaque fois que je juge avoir été maladroite avec quelqu’un, et que je pense lui avoir fait du mal, ou l’avoir blessé, ça me démonte… Je me sens mal à l’aise, honte et culpabilité sont au rendez-vous... Je me dis que je devrais savoir la fermer…. Que cette personne va en parler à toutes celles qui l’entourent… Etc. Un vrai film en 3D… limite parano !!!! lol  
 
Et là, je me suis dis, ça suffit ! Je travaille ! Y en a marre que la vie me serve souvent ce plat-là (une fois tous les 3 mois environ). C’est trop ! En plus, plus j’ai peur de faire des gaffes, plus j’en fais ! ... Et dès que j’en fais une, j’en fais deux, trois, etc…

Ce soir, je me suis trouvée particulièrement maladroite avec une personne que j’apprécie beaucoup. Et depuis qu’elle est partie, je me sens mal. Je me dis que le silence est d’or, et que je devrais appliquer plus souvent le « chut tais-toi ! ».  

Donc au boulot !
Je me centre sur mes ressentis : je pense lui avoir fait du mal, ou l’avoir blessée. Ca me démonte. J’ai peur que la personne en parle, et fasse que je passe pour une mauvaise personne… Je cherche dans ma base de données (ma tête et mes souvenirs), et là je trouve :
J’ai 6 ou 7 ans, nous sommes en Afrique, et c’est mon anniversaire. Je suis heureuse. Maman est ok pour inviter les voisines du bas… C’est la première fois que je peux fêter mon anniversaire… Et la dernière ! Vous allez comprendre pourquoi !  

J’utilise la Technique du Film
Nom du Film : La gaffe !
Durée : moins de 2 mn

Commentaire de Geneviève :
Il manque ici l’évaluation afin d’avoir une idée de la charge émotionnelle de cet événement.


Tout va bien, mes amies arrivent, je suis toute excitée… super, il fait beau, tout va bien…

Le cadeau arrive. Je le déballe. Mes amies sont autour de moi.
Et là, je ne sais vraiment pas pourquoi, je lâche un : « C’est tout !? »…
La gaffe ! Je me mettrais dans un trou de souris !

Qu’elle est l’émotion ? La honte… honte d’avoir sorti une bêtise pareille, car je sais que maman va m’en vouloir à mort. D’ailleurs c’est ce qu’elle a fait , et durant longtemps ! Plus d’anniversaire... à tel point que, même à mes 40 ans je n’ai pas fait la fête… Pour les anniversaires, je suis malade ou je n’ai pas envie de le fêter.

Honte à 10 de ce que va penser ma maman.
IP (Inversion Psychologique) 3 fois
« Même si j’ai honte de ce que maman va penser, je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis ronde longue en disant « j’ai honte de ce qu’elle va penser » « elle est très rancunière », « je sais qu’elle est très honteuse d’avoir une fille comme moi à cet instant-là », « j’ai honte »…

Commentaire de Geneviève : « Je sais qu’elle est très honteuse d’avoir une fille comme moi» est à remplacer par « Je pense qu’elle est très honteuse d’avoir une fille comme moi ». Qui peut savoir avec certitude ce qui se passe dans la tête de l’autre ? Même si la suite pourrait sembler vous donner raison, gardez à l’esprit que l’on travaille ici sur notre ressenti, et de ce fait, sur notre propre interprétation de la situation.

Réévaluation de la honte : 5, et en même temps, j’ai eu plein de flashs sympas : maman qui n’a pas ouvert le cadeau de Noël que je lui ai fait en 2012, le vélo qu’elle m’a rendu 6 mois après que je lui ai donné etc…

IP 3 fois « Même si j’ai ENCORE honte de ce que maman va penser, je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis ronde courte 2 fois en disant « j’ai encore honte de ce qu’elle va penser » « elle est très rancunière », « je sais qu’elle est très honteuse d’avoir une fille comme moi à cet instant-là », « j’ai encore honte »…

Réévaluation de la honte par rapport à maman : 2 (et là j’entends dans ma tête « c’est pas si grave » ….)

IP 3 fois « Même si j’ai ENCORE honte à 2 de ce que maman va penser, je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis les points tête, poignets, chevilles ( ATTENTION ! Le point situé sur les chevilles ne doit pas être stimulé si vous êtes enceinte ou susceptible de l’être ! ) en disant « j’ai encore honte à 2 de ce qu’elle va penser » « elle est très rancunière », « je sais qu’elle doit être honteuse d’avoir une fille comme moi à cet instant-là », « j’ai encore un peu honte »…. Réévaluation de la honte par rapport à maman : 0  

Je ferme les yeux, je n’ai plus de honte, mais je sens la colère de maman…
Et ça me fait quoi ? J’ai peur des représailles. J’ai peur qu’elle le cafte à papa lorsqu’il sera rentré (ce qui s’est passé du reste).
À combien cette peur ? à 10.

IP 3 fois « Même si j’ai peur des représailles de maman, je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis ronde courte 2 fois en disant « j’ai peur des représailles de maman» sur tous les points…. la peur est passée à 5.

IP 3 fois « Même si j’ai encore peur des représailles de maman, je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis ronde courte 1 fois et je finis avec les points poignets, chevilles, en disant « j’ai encore peur des représailles de maman» sur tous les points…. la peur des représailles est passée à 3.

Je reste donc sur cette peur-là, car je suis encore descendue de 2 points.

IP 3 fois « Même si j’ai encore peur à 3 des représailles de maman, je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis ronde courte 2 fois en disant « j’ai encore peur à 3 des représailles de maman» « elle va cafter c’est sûr ! » sur tous les points… la peur des représailles est passée à 2.

C’est amusant durant toutes ces rondes, je ne vois plus mes amies, qui je sais sont pourtant encore là… mais je ressens bien qu’il s’agit d’un truc entre maman et moi…

La peur des représailles de maman n’est pas descendue de 2 points il y a donc un autre aspect qui l’empêche d’aller plus loin… Je ferme les yeux pour m’aider à trouver cet autre aspect…

Commentaire de Geneviève : En effet, lors de votre évaluation vous devez avoir au moins 2 points d’écart pour estimer que la ronde a fonctionné car nous ne faisons qu’une simple évaluation et non une mesure très précise du ressenti. De ce fait, nous estimons qu’un écart d’un point équivaut à « ça n’a pas bougé ! »

Honte par rapport à papa, car il va le savoir, et il va trouver cela honteux c’est pas digne de lui d’avoir une fille pareille, je ne suis pas la petite fille modèle qu’il souhaite… et là me vient : il ne va plus m’aimer… donc peur qu’il ne m’aime plus !

Me voici avec deux choses en parallèle :
J’ai honte, je ne suis pas digne d’être sa fille : 6
J’ai peur qu’il ne m’aime plus à 3

Je choisis de tapoter sur l’émotion qui a l’évaluation la plus haute des deux : la honte.  

IP 3 fois « Même si j’ai honte, je ne suis pas la petite fille modèle qu’il souhaite, je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis ronde courte 2 fois en disant « j’ai honte, je ne suis pas la petite fille » « honte », « honte »…. la honte est passée à 1.

IP 3 fois « Même si j’ai ENCORE honte à 1, je ne suis pas la petite fille modèle qu’il souhaite je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis ronde courte 2 fois en disant « j’ai honte, je ne suis pas la petite fille »…. la honte est passée à 0 et là je pense : « que de pression inutile, car peut être, lui voulait juste que je sois moi, et ce n’est pas si grave…. Je n’ai pas dit que je n’aimais pas le cadeau… (pour moi ça aurait été plus grave de dire : « je n’aime pas !» que « c’est tout !? »… Je sais, c’est chipoter sur les mots… lol  

La peur qu’il ne m’aime pas papa ?… ben 0
Je referme les yeux… qu’est-ce que je perçois… Ressens et entends ?  

De la gêne par rapport à mes copines, et j’ai un nouvel éclairage de la situation. Comme c’étaient 2 sœurs, j’avais espéré 2 cadeaux, et je n’en ai eu qu’un... d’où le « c’est tout !? » Ça me fait sourire à présent.

À combien la gêne par rapport à mes amies ? à 3
IP 3 fois « Même si ça me gêne vis-à-vis de mes copines, je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis ronde courte 2 fois en disant « ça me gêne vis-à-vis d’elles d’avoir fait une gaffe pareille »…. Et durant cette ronde je me vois jouer dehors avec elles, courir, et maman n’est plus là.

Commentaire de Geneviève : Comme je l’indique dans mon livre « L’EFT pour tous - Un guide pas à pas », l’image finale vous donnera une meilleure indication de la fin de traitement. En effet les images sont crées par le cerveau émotionnel.

J’essaie de retrouver la scène… Pour réévaluer si ça me gêne vis-à-vis d’elle… et j’évalue ma gêne à 0.

Mais arrive un poids dans la gorge, je dirais même, plus une gêne dans la gorge, à 2.
IP 3 fois « Même si quand je pense à la gaffe je ressens une gêne dans la gorge, je m’aime et je m’accepte telle que je suis », puis ronde courte 2 fois en disant « Je ressens cette gêne dans la gorge ».

Je referme les yeux, pour évaluer la gêne dans la gorge.
Je vois maintenant une nouvelle scène mentale, qui n’a pas réellement existé : Une de mes petites voisines vient me donner un autre cadeau, petit. Je l’ouvre et je trouve dedans... leur amitié ! Je les regarde avec un grand sourire et on part courir dehors en se tenant par la main.

J’essaie de revoir l’image initiale mais je n’y parviens pas. Je cherche maman, et elle est en train de ranger les assiettes de cette anniversaire… visiblement l’anniversaire est fini… les choses semblent ne pas avoir eu lieu car maman ne paraît pas énervée ! lol….  

Je reviens à mes gaffes de ce soir… Je n’ai plus d’avis sur le sujet de mes dites gaffes et maladresses, car je les perçois maintenant comme de simples maladresses. Mais est-ce que ce sont réellement des maladresses ?
À vrai dire, le problème est dégonflé, et peut être que ce n’était un problème que pour moi. Peut-être même que la personne ne l’a pas pris comme quelque chose de grave. Je suis neutre sur ce sujet. Je ne sais plus que dire…

Je vais donc aller me coucher sereine. Je verrai cela avec la personne concernée la prochaine fois que je la croiserai… si il y a lieu d’en reparler…  

Bonne soirée à vous
Cordialement.
Laure

*********

Après cette séance, Laure me fait part des changements ressentis dans sa vie :
"Ma fille a bu dans le biberon de son frère…. D’habitude j’aurai fait un recadrage dure et mon zen, là je suis restée cool et je n’ai pas « cafté » à mon époux au réveil…. (ne pas dire à papa, lol), ce que j’aurai fait sans difficulté avant, et que je me serai reproché après lol…
Malgré mes journées chargées de ces derniers temps, je n'ai plus l'impression que je pourrais être maladroite et blesser quelqu'un. Je me sens apaisée."





Archives

Couverture livre l'EFT pour tous de Geneviève Gagos

Recevez gratuitement l'ebook

EFT
L'essentiel en 10 fiches

et profitez de nos conseils mensuels






Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
Un lien de désinscription est présent au bas de chaque courrier provenant de Technique-EFT.

Formation EFT Certifiantes pour le Personnel Soignant et/ou de la Relation d'Aide.

Les Formations sont Supervisées par Geneviève GAGOS pour vous permettre un apprentissage approfondi de la technique, une pratique de l'EFT en finesse et une efficacité accrue.

Ecole EFT France

Ecole EFT France, formation EFT ODPC

Présentation d'une séquence complète EFT

Les médecins formés par l'Ecole EFT France témoignent.



L'EFT pour tous

Parution aux Editions Marabout

Couverture livre l'EFT pour tous de Geneviève Gagos

Sélectionné par le "Club Nouvelles Clés"

Formations EFT certifiantes

logo Ecole EFT France, formations EFT certifiantes

Nb