Certii
Slide

Sevrage du biberon – Traitement d’un problème de fond

Ce cas décrit ici peut vous aider si vous rencontrez la même problématique. Toutefois gardez à l'esprit que la seconde partie n'est pas nécessaire. Lorsque l'EFT est appliqué correctement il n'est pas nécessaire d'ancrer du positif comme ici. D'ailleurs l'EFT n'est pas fait pour cela mais a été mis au point pour vous débarrasser de tout ce qui vous dérange.
Gary dit une phrase magnifique à ce sujet : "Il n'est pas besoin d'ajouter du bleu au ciel. Il suffit de déplacer les nuages"

Geneviève


Katrina est venue me voir pour des problèmes de perte de poids. Elle me dit qu’elle pouvait manger raisonnablement toute la journée mais que dans la soirée elle perdait tout contrôle, et comme elle le disait « Quand j’ai commencé il m’est difficile de m’arrêter ».

Son sentiment était de la frustration, à 10. Alors nous avons commencé à tapoter :

Même si je me sens tellement frustrée et que je ne peux pas me contrôler quand je mange le soir, je m’aime et je m’accepte ….

La frustration descendit à 4 ou 5. Ce qui apparut alors fut : « beaucoup de tristesse ». Je lui ai demandé si elle avait des pensées ou des souvenirs associés à sa tristesse.

Katrina dit que ce qui lui venait à l’esprit était un souvenir très ancien. Ce n’était pas un souvenir récent : elle en avait toujours été consciente. Elle dit qu’elle se rappelait très nettement qu’elle était un tout petit enfant dans sa chaise haute, dans la cuisine, et qu’elle voyait le biberon en haut sur l’étagère, mais comme sa mère voulait la sevrer du biberon, elle ne le donnait pas à la petite fille. Sa mère lui disait : « Ce n’est pas pour toi ». A la place la petite Katrina recevait une tasse.

Je lui ai demandé de m’en dire un peu plus sur son enfance. J’appris qu’elle était fille d’une mère seule qui devait travailler très dur pour nourrir sa famille. Dans une certaine mesure Katrina fut élevée par des parents et des voisins. Sa mère était très terre à terre et n’avait pas de temps à perdre avec cet enfantillage absurde. Le sevrage du biberon était pour elle une simple question pratique. Elle pensait avoir mis le biberon hors de la vue de la petite. Katrina, petite fille sensible, fut blessée par l’incident de la cuisine, et il lui laissa un terrible sentiment de privation.

Nous sommes revenues à cette « histoire de biberon » et avons décidé de tapoter avec une Technique du Film modifiée. Il n’y avait peu d’évènements mais beaucoup d’émotions. Les larmes ont coulé tandis que nous tapotions.

Même si je peux voir mon biberon, et que Maman ne veut pas me le donner, je m’aime et je m’accepte…J’aime et j’accepte la petite fille que j’étais…

Même si Maman a dit « Ce n’est pas pour toi »…

Même si je ne suis qu’une petite fille, en pleine confusion, …pourquoi ne puis-je pas l’avoir… c’est le mien !

Même si Maman ne fait pas attention à ce que je ressens…

Même si Maman ne comprend pas combien je le veux…

etc…

Nous avons parlé et tapoté sur ce dont la petite fille avait besoin : quelqu’un qui se préoccupe de ce qu’elle ressentait, qui reconnaisse ses sentiments, qui la prenne en considération et qui la comprenne. Ce n’est pas tant du biberon que la petite fille avait besoin, elle avait besoin d’empathie et de compréhension.

Même si personne ne me prenait au sérieux… que personne n’était vraiment là pour moi…j’aime et j’accepte cette petite fille.

Katrina se sentait beaucoup mieux et pouvait désormais raconter l’histoire du biberon sans émotion pénible.

J’avais demandé à Katrina d’apporter un aliment « tentateur », et elle avait apporté du beurre de cacahouète Reese. Nous avons décidé de le sortir et de voir comment elle se sentait en face de lui. Normalement son envie aurait été forte, mais du fait que nous avions tapoté en parlant de la petite fille qu’elle avait en elle il y avait du changement et son envie n’était qu’à 2. Nous avons fait quelques rondes de tapotements et elle ressentit encore moins d’attirance pour lui..

[…………………..] Nous avons envoyé de bons messages à l’enfant qui est en elle. Nous avons affirmé qu’elle pouvait avoir ce qu’elle voulait maintenant. Katrina pourrait aussi tapoter sur ces « bons » messages :

Je contrôle les choses maintenant…

Je peux avoir ça si je veux…Je peux choisir de l’avoir ou pas.

Je fais attention maintenant à la véritable cause de mon envie …

Je prends le temps. Je respirerai et je ferai attention.

Ce dont la petite fille avait besoin c’était quelqu’un qui fasse attention à ce qu’elle ressentait …qui reconnaisse ses sentiments…qui la prenne au sérieux…et qui la comprenne.

J’aime et j’accepte la petite fille en moi. J’honore mon enfant intérieur, pour ce qu’il a vécu de difficile par moments. Personne ne faisait attention…personne pour comprendre vraiment…mais moi je comprends.

Quand Katrina est venue pour la séance suivante, elle m’a dit que ça avait été surprenant. Depuis la séance précédente trois semaines auparavant elle n’avait eu aucune envie de chocolat. Elle s’était débarrassée du beurre de cacahouète ! Elle n’en voulait tout simplement pas. « C’est génial », dit-elle, « Quand je le vois, je ne ressens plus qu’il « me le faut », avec une violence quasi primitive. Cette sorte de compulsion a disparu ».Elle avait aussi observé qu’elle était plus calme et plus heureuse d’une façon générale.

Il y a encore du travail à faire, mais Katrina est en train de tisser un lien avec la partie d’elle-même qui était l’origine de ses compulsions. Cette partie-là avait besoin d’amour, d’attention et de compréhension. Comme notre traitement avait mis cela en lumière, je crois qu’il sera de plus en plus facile pour Katrina de faire de bons choix et de manger de façon équilibrée.

Article du 17.09.2011 de Betty Moore-Hafter de Burlington, Vermont, traduit par Martine Mauvais le 26.09.2011.




Archives

Couverture livre l'EFT pour tous de Geneviève Gagos

Recevez gratuitement l'ebook

EFT
L'essentiel en 10 fiches

et profitez de nos conseils mensuels






Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
Un lien de désinscription est présent au bas de chaque courrier provenant de Technique-EFT.

Formation EFT Certifiantes pour le Personnel Soignant et/ou de la Relation d'Aide.

Les Formations sont Supervisées par Geneviève GAGOS pour vous permettre un apprentissage approfondi de la technique, une pratique de l'EFT en finesse et une efficacité accrue.

Ecole EFT France

Ecole EFT France, formation EFT ODPC

Présentation d'une séquence complète EFT

Les médecins formés par l'Ecole EFT France témoignent.



L'EFT pour tous

Parution aux Editions Marabout

Couverture livre l'EFT pour tous de Geneviève Gagos

Sélectionné par le "Club Nouvelles Clés"

Formations EFT certifiantes

logo Ecole EFT France, formations EFT certifiantes

Nb